Patidou "Cocotte"

Patidou "Cocotte"

L'automne est là et avec lui, les jolies courges, potiron, potimarron, patisson, patidou, butternut ... colorées pleines de saveurs aux goûts subtils et originaux !
L'avantage des courges c'est que le plat est souvent incorporé dans le légume, pratique !

C'est le cas du patidou, une courge que l'on prendrait presque pour de la déco avec sa forme si originale et ses couleurs qui varient d'un patidou à l'autre !

La peau ne se mange pas mais sa chair est orangé et délicieusement sucrée au léger goût très fin de châtaigne et de noisette : un vrai régal d'automne...

Nous vous proposons de le cuisiner façon œuf cocotte accompagné d'une garniture de champignons et d'oignons ! hé, ça sent pas déjà l'automne ça !

On s'y met ! :

1- Laver le patidou, et faites le cuir entier à l'eau salée pendant 20 minutes environ ou au cuit-vapeur pendant 30 bonnes minutes

2 - Laissez le tiédir

3 - Couper le sommet du patidou pour ôter le chapeau, puis débarrassez-le de ses graines. Réservez les chapeaux.

4 - Poivrez et salez la cavité créée

5 - Mettre une cuillère de crème fraiche, puis cassez votre œuf dessus, remettre une autre cuillère de crème fraiche. Salez, poivrez

6- Saupoudrez d'herbes de Provence

7- Pour les gourmands, on peut rajouter un peu de parmesan

8- Faire cuire au four à 180°C, pendant 15 minutes

9- Pendant ce temps, émincez votre oignon. Faites le revenir à la poêle

10- Coupez les champignons en lamelle et incorporez les  à la poêlée, rajoutez la chair des chapeaux, laissez cuire quelques minutes.
Salez et poivrez 

11- Accompagnez vos patidous avec cette préparation et dégustez sans attendre!

N'oubliez pas de prendre une photo de votre plat et de nous l'envoyer !

Patidou Cocotte

Pour 2 personnes
Préparation :
15 minutes
Cuisson :
20/30 mn + 15 minutes

Liste des ingrédients :

2 patidous des Jardins d'Elsa
2 œufs
50/75g de crème fraiche épaisse
Herbes de Provence
Sel/ poivre

Garniture
100g de champignon
1 oignon
Huile d'olive
Sel et poivre
Parmesan (facultatif)

Tous les commentaires

Laisser une réponse